Le festin de babette - dvd- version restauree

Auteur : Gabriel Axel

Afin d’échapper à la répression de la Commune en 1871, Babette abandonne le prestigieux restaurant dont elle était la célèbre cuisinière et se réfugie au Danemark. Elle y est accueillie par une petite communauté protestante : dans le souvenir de leur défunt pasteur, un groupe se réunit pour prier et aider les pauvres des alentours, tout en pratiquant une grande austérité. Mais un jour, après quatorze ans d’exil, Babette gagne le gros lot de la tombola. Au lieu de repartir dans son pays ou d’améliorer son quotidien, elle décide de remercier à sa façon ceux qui l’ont aidée : offrir à la communauté de douze personnes, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du pasteur, un extraordinaire et sublime souper « à la française". « Le Seigneur adjoignait chaque jour à la communauté ceux qui trouvaient le salut. » (St Luc) Dès les premières images - sublimes, comme toute la photographie de ce film qui est un régal pour les yeux avant de l’être pour les palais des heureux convives -, alors que Babette regarde un berger et son mouton, on comprend que le propos est spirituel et même biblique. Voici un petit groupe qui, comme les premières communautés chrétiennes, se réunit, prie ensemble et veut aider les pauvres. Mais il manque l’allégresse de la foi ! sans parler de cette austérité qui semble ignorer et nier la réalité même de l’Incarnation. « Arrive enfin le jour où nos yeux s’ouvrent et où nous comprenons que la grâce est infinie. » (un des convives) Mais voici Babette, et son fabuleux souper. C’est la réconciliation : les membres se réconcilient entre eux ; chacun, avec son passé ; les âmes, avec les corps ; les croyants, avec la foi. Pour cela, pour la fête de cette communauté qui a su lui faire une place, Babette a dépensé tout ce qu’elle avait gagné à la tombola : « Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens pour en partager le prix entre tous. » (Actes des Apôtres). Ce repas - cette cène - est une résurrection, pour les convives, pour la communauté, autour des emblématiques - et succulentes - « cailles en sarcophage". Comme à Cana, l’eau se change en Veuve Clicquot et en clos-vougeot. Partage conviviale d’un moment de transcendance, la communauté renouvelée peut poursuivre sa prière, sa louange, ses oeuvres de charité… dans une allégresse retrouvée : « Beaucoup de prodiges et de signes s’accomplissaient par les Apôtres. » (Actes des Apôtres) VF - VOST - Master restauré

Description du produit

  • Poids 0.080  kg
FESTIN DE BABETTE (LE)- DVD- VERSION RESTAUREE
27.75 CHF
Avec délai